Blog

Les mauvaises habitudes du manager

Posté par:

En tant que dirigeant, il y a de nombreuses erreurs à ne pas commettre ou qui peuvent entacher votre bonne conduite de vos équipes. Tout ce qui touche au management a une particulière importance et il n’est pas rare de commettre des erreurs même sans le savoir. Zoom sur quelques attitudes à ne pas avoir pour éviter que l’on ne vous écoute plus ou perdre en crédibilité. 

S’excuser pour n’importe quoi 

Il est courant par politesse de s’excuser de prendre la parole par exemple. Cependant, cette attitude vous place dans une position peu confortable ou vous met également en position d’infériorité. Ceci est d’autant plus sensible lorsque vous vous retrouvez face à des experts ou lorsque votre réunion est orientée sur un sujet qui demande une expertise spécifique. Rien ne vous empêche de révéler des faits ou des chiffres que vous seul avez en votre possession ou de connaître des aspects ignorés par les autres. Si la politesse n’est pas de trop, il ne s’agit pas de vous excuser à tout bout de champ avec des formules telles que « Si vous le permettez, je vais vous annoncer les données exactes ou plus fiables ou les dernières données. ».

La tendance à vouloir être jeuner 

Quand les équipes sont jeunes, quelques chefs d’entreprises ou manager ont tendance à vouloir faire jeunes et adopter le langage, par exemple, de la nouvelle génération. Il n’est pas rare de voir des expressions typiquement utilisées par eux ressortir dans ces moments ou encore de s’habiller avec un style qui n’est pas adapté à votre personnalité, ni à ce que vous représentez. Même si vous désirez être bien intégré à votre équipe, il existe tout de même une distance à conserver. A défaut vous pourriez vite vous retrouver dans une situation compliquée où votre autorité pourrait être remise en cause notamment par les nouvelles générations qui ne connaissent pas bien les codes de l’entreprise. Ceci est d’autant plus vrai si vous utilisez des expressions que vous pensez à la mode et qui en fait sont déjà passées de mode ou qui viennent mal à propos. 

Se montrer occupé tout le temps

Il n’est pas rare de voir des chefs d’entreprise ou des managers qui paraissent sans cesse débordés. Certains semblent ne jamais être disponibles et n’ont qu’un seul mot à la bouche : « je suis débordé » ou encore « je n’ai pas le temps ». En tant que chef d’entreprise, vos équipes se doutent déjà que votre emploi du temps est serré, il est donc inutile de trop en faire. Ensuite, vous devez savoir gérer votre temps, notamment si vous demandez aux autres de faire de même. Bien entendu, il peut arriver que des périodes soient véritablement tendues et que vous n’ayez que peu de temps disponible mais ceci doit rester une exception. A défaut, vous pourriez vite apparaître comme dépassé par les évènements et incompétent à diriger. Les périodes particulièrement chargées doivent être identifiées par vos équipes et vous devez savoir également laisser votre porte ouverte pour écouter chacun quand vous avez du temps. 

Évitez de paraître désorganisé

Un bureau où les documents s’entassent et se cumulent n’est jamais bon signe. Le fameux « bazar organisé » reste tout simplement un bazar. Si vous pouvez vous y retrouver et que vous n’êtes pas forcément un fan de nettoyage, sachez que vous devez quand même montrer que vous êtes organisé et que vous savez hiérarchiser vos informations. Si ce n’est pas pour vous, vous pouvez le faire afin que vos collaborateurs puissent exceptionnellement facilement retrouver un dossier en votre absence ou tout simplement pouvoir transmettre rapidement un document sans avoir à le rechercher dans votre pile « organisée ». N’hésitez pas à créer des dossiers et sous-dossiers. Ceci vaut autant pour votre bureau physique que celui virtuel de votre ordinateur 

Vouloir suivre les tendances

Les bonnes pratiques comme le management à la cool ont fortement été copiés ces dernières années. Si l’initiative est bonne, la manière avec laquelle vous la mettez en application demeure primordiale. Inutile de mettre un babyfoot si chacun craint d’y avoir accès pendant ses heures de repos ou encore de faire des jeux où chacun ressent une pression hors du commun et pendant lesquels vos collaborateurs craignent votre réaction. Il ne s’agit pas de faire comme tout le monde mais bien d’adapter ce que vous organisez avec votre personnalité. Il ne s’agit pas également de vous former à des techniques dans l’ère du temps, si d’autres les maîtrisent parmi vos équipes. S’il est toujours agréable de comprendre comment quelque chose fonctionne, il s’agit également d’apporter un plus à l’entreprise et donc de vérifier ses besoins.

Savoir dire non 

Il est courant de vouloir aider tout le monde un peu tout le temps quand on est chef d’entreprise. Oui mais voilà, vous avez vos propres tâches à réaliser et vous ne pouvez pas vous substituer à chacun tout le temps et pour la moindre raison. Si vous pouvez accorder des congés exceptionnels ou encore vous faire plaisir en étant parfois permissif, il ne s’agit pas non plus de céder à toutes les exigences ou encore de faire en sorte d’accepter tout ce qu’on vous demande. Il faut parfois prendre en compte vos propres contraintes et celles supplémentaires que vous entraine celles de dire « oui ». A défaut, vous pourriez rapidement inverser le rapport et entrer dans une attitude de soumission. Vous devez donc parfois savoir faire preuve d’autorité et donc dire non surtout quand la demande entraîne des conséquences négatives sur votre travail ou une surcharge de travail pour vous ou les autres collaborateurs. 

Apprendre à contrôler vos émotions

Il reste courant de réagir comme on le ressent et pourtant vous devez être maître de vos émotions. Décharger votre colère sur vos collaborateurs même quand ils ont fait une erreur, reste une des pires choses que vous pouvez faire. Vous pouvez bien sûr blesser un égo et rendre mal à l’aise ou encore braquer une personne contre vous mais surtout vous ne créez rien de positif en vous énervant. Si parfois, certains aiment marquer le coup afin d’éviter qu’une erreur se reproduise par exemple, il s’agit souvent d’une attitude à éviter et qui risque de braquer contre vous un certain nombre de personnes. Il s’agit avant tout de prendre du recul et de savoir analyser chaque situation au calme. Si vous sentez que la colère monte, n’hésitez pas à reporter votre entretien avec la personne afin de prendre du recul. 

Source : Dynamique Mag

0

À propos de l'auteur:

  Related Posts

Ajouter un commentaire