Blog

Les 8 commandements du manager tout terrain

Posté par:

« Nous sommes tous atteints d’infobésité, croulant sous les informations ». Ces paroles de Dominique Turcq, le fondateur de l’Institut Boostzone, parlent d’elles-mêmes. Comme il n’est jamais facile d’être un manager unidimensionnel, il y a quelques règles à respecter pour savoir faire le tri, savoir recevoir sans être noyé, savoir diffuser et également savoir partager sans envahir. Voici donc les 8 commandements du manager tout-terrain et ce que ce leader doit connaitre pour être un vrai chef ! Non tout simplement l’idée pourquoi pas de mener une réelle réflexion sur le travail de manager en se dégageant des idées reçues.

Récompenser les gestes

Alors que l’information traverse à la vitesse de la lumière, il n’est pas toujours évident de tout assimiler d’un coup. Qu’il s’agisse du manager ou de ses employés, recevoir une information déclenche automatiquement un sentiment de partage (on en donne à son tour). Le rôle de manager est d’être très attentif aux petits détails et récompenser les gestes de l’équipe.

En présentiel  ou à distance ?

Dilemme du manager : quand être en face à face et quand être à distance ?
Un des 8 commandements du manager tout-terrain implique la prise de décision. Pendant que certaines tâches peuvent être effectuées à distance, d’autres doivent impérativement se faire en face à face. C’est au manager de savoir faire la différence et de choisir le bon mode de communication à chaque situation.

L’introverti et l’extraverti

Dure tache pour le manager qui doit choisir quand il faudrait travailler seul et quand il faudrait travailler en équipe. Le leader doit donc se mettre en mode radar et repérer les plus timides des plus ouverts. Poussez l’introverti à prendre la parole lors des réunions et essayez de calmer l’extraverti. Le tout est de savoir garder une balance entre les deux.

La sensibilité avant tout

Managers, soyez sensibles aux signaux faibles, comme les blocages, les crises et les tensions. C’est vous le chef et si vous n’êtes pas là pour encadrer votre équipe, celle-ci finira par en avoir ras le bol. Votre rôle ici est de vous affirmer et d’être à l’écoute de chaque employé, afin d’apporter une solution en cas de bémol.

Faire le tri

Faites le tri ! Bon, évidemment, il ne s’agit pas uniquement de trier les déchets, mais également de faire le tri d’informations. Pour être un bon curateur, il faut savoir recevoir sans se noyer, savoir diffuser et savoir partager sans pourtant envahir. Ce faisant, vous arriverez à accroître la confiance mutuelle de votre équipe.

Faire le deuil

« On change de bureau, on modifie les projets et le client a changé d’avis ! »C’est inévitable : chaque entreprise subit de nombreux changements, que ce soit au quotidien ou par semaine. Pour être le manager tout-terrain, il faudrait savoir accepter la douleur, la dominer et rester souple, quoi qu’il arrive. Un autre moyen est de verbaliser sa tristesse.

Quelqu’un a dit fiesta ?

Dans d’autres cas, le travail peut être très joyeux et épanouissant. L’idéal, pour être un manager tout-terrain, est d’éprouver du contentement. Par exemple, lorsqu’un projet a réussi ou alors quand un collègue a gagné un client, il est judicieux de faire la fête. Entre les félicitations et les petites rencontres hors bureau, il existe plusieurs façons de faire la fête et de rendre la positive attitude contagieuse.

Avoir un jardin secret

Vous aimez la peinture, la musique ou encore le trekking ? Partagez vos passions avec vos employés. Ces derniers seront ravis de découvrir votre petit jardin secret et y mettront du sien. Organisez des journées créatives et redonnez du boost à votre équipe.

Source : Dynamique Mag

0

À propos de l'auteur:

  Related Posts

Ajouter un commentaire